An open letter to late Michael Ajakwe Jr. ✝

Writer, director, and producer Michael Ajakwe Jr., founder of the very first webseries festival (the Los Angeles Webseries Festival) passed away on May 31st, 2018. I will, like many, miss him a lot.

Michael Ajakwe, fondateur du Los Angeles Webseries Festival nous as quittés le 31 mai 2018. Comme à beaucoup, il me manquera.

Dear Michael,

You just passed away. I want to write you a few words and, if I decide to make them public, it is because I hope they might soothe a little the pain your departure is causing to your family and friends.
I don’t know how you will be reading these lines but I believe you will.

We first met at the Marseille Web Fest in October 2011. You were in the room while I was taking part to a panel about the future of our industry. I was defending the idea that it was in our interest, as creators, to embrace cooperative approaches. I remember vividly our very first talk. You told me you had listened to the panel and you kindly asked me to come over to the upcoming edition of the Los Angeles Webseries Festival in 2012 in order to spread this message. Our minds had connected. Now, I can share something I think I never told you. Right after you asked me to come over to L.A., I went out of the venue, wandering in the streets of Marseille, crying like a child overwhelmed by emotion.

It is when I came to the Los Angeles Webseries Festival in 2012 that I realized how deeply we were connected. What you had created with the Fest was a very unique gathering of creators coming from all over the world to whom you gave the opportunity not only to screen their series in front of an audience, but to learn from each other. Many of the panels’ title was “How We Made Our Web Series.” What the web brought to creators is that we do not have to ask permission to create. You acknowledged this by naming the very first panel in 2012 “How We Made Our Web Series Without Asking Permission”. In your festival, creators are not in competition with one another. To illustrate the fact that you believe creators are in competition only with themselves and not against others, you launched a very unique award ceremony where you were congratulating each creator, spotlighting what each had achieved best in their creative work.

As you have always been so supportive of everyone, you have been with me. When I told you I had the project to write a book, it immediately became important to your eyes. You were regularly taking news of my work : “how many pages have you written?”, “When will it be finished?”. Without your presence around this project, I might not have found the energy it required to write it. I found motivation in your encouragements. Thanks to you, I also met wonderful people, with whom I have the most meaningful conversations and work on meaningful projects.
I know I am far from being the only person who can say the same about what you brought to their life. Many people who had the chance to cross your road know, in their heart, how you had an impact on their life.

When I was informed by your close friends that you had just passed away, I learnt something about you. When people asked you “Why did you create a webseries festival?” (probably implying webseries are not “serious” creative work), you answered by a question: “Why not?”. I love that, for various reasons. Because it is a very peaceful way to answer (you avoid starting a debate). Because you are in fact advising the person in front of you to question herself. And, because it resonates with the title of a text (Pourquoi pas ?) I wrote for a little book that was released a few months ago, giving me a new opportunity to talk about you and honor your memory. I believe “Why not?” is probably the most inspiring question to ask oneself. It implies that, if we put effort and cooperation, anything can be achieved. These two simple short words can be a way to remember you and to find inspiration to act boldly.

The tears of joy I had when we first met are now replaced by tears of sadness. But, what gives me hope in this moment is that I believe you will always be there somewhere, pursuing the mission you gave yourself on Earth. Thank you for having been such a precious friend, thank you for your sense of humor, for your energy, for your courage. Through all the encouragements you gave, through all the connections you gave birth to and that are still alive, through the inspiration you spread and through many other of your achievements, you will remain alive.
Rest in Peace, my good friend from the Angel City.

Michael in Hong Kong, June 2013

[Replay enrichi] “Smart Citizens, not Smart Cities” – Aral Balkan (Gand – 17 avril 2018)

Aral Balkan (@aralar.al) est intervenu en direct de Gand le 17 avril pour une conférence intitulée “Smart Citizens, not Smart Cities”, dans le cadre d’une série d’interventions sur le thème Democracy in a Digital Age.
Vous pouvez revoir ici son intervention (à partir de 1h48), à la fin de laquelle il explique le projet qu’il développe actuellement avec la ville de Gand et qui a pour vocation de permettre aux citoyens de reprendre le contrôle de leurs données et de leur vie privée : le début d’un Internet nouvelle génération ? Les villes ont un rôle à jouer pour nous permettre de reprendre le contrôle de nos destins (/ destins numériques). Avec Aral Balkan et l’équipe qu’il a constituée, Gand montre concrètement la voie.

Le programme de l’après-midi :
Albert Meijer – Participative or Representative democracy?
Gerrie Smits – Blockchain
Aral Balkan – Smart Citizens, not Smart Cities (à partir de 1h48)
Panel discussion
Etienne Augé – Cities and Science Fiction

Aral est mentionné à plusieurs reprises dans L’avenir [des pixels] est entre nos mains (pages 145-146 dans le chapitre ‘Le réseau social, c’est nous’, page 228 dans le chapitre ‘Notre liberté dans l’océan de pixels’).
Aux côtés de Laura Kalbag (@laurakalbag), il travaille à l’avènement d’un Internet éthique en développant Ind.ie. Il est l’auteur du Manifeste du design éthique (mentionné dans l’article Notre attention : un bien commun précieux).
Sous le flux vidéo de sa conférence du 17 avril 2018, un article de John Harris (@johnharris1969), journaliste à The Guardian, au sujet d’Ind.ie, ainsi que d’autres interventions d’Aral Balkan.

En préambule, voici en images l’interview dont Aral Balkan fait entendre un extrait aux participants au début de son intervention. Il s’agit de l’interview de Christopher Wylie (@chrisinsilico) publiée par The Guardian le 17 mars 2018. Christopher Wylie a travaillé pour Cambridge Analytica. Il a révélé au monde les pratiques de l’entreprise et de Facebook. The Guardian a publié une riche enquête (The Cambridge Analytica files) sur le sujet. Cette interview est une ressource de l’un des articles de l’enquête (How Cambridge Analytica turned Facebook ‘likes’ into a lucrative political tool).
(La chaîne Channel 4 a également publié une enquête sur Cambridge Analytica : Data, Democracy and Dirty Tricks)

Aral Balkan à partir de 1h48

C’est dans cette intervention qu’il proposait de faire naître à Gand « The next generation of the Internet » :

Un article de The Guardian (1 février 2018) :

« Envie de rêver. Besoin d’une histoire. »

Il s’est passé un truc il y a quelques jours. Dans la soirée du 4 octobre pour être précis. Oh, ce n’est pas le genre de nouvelles qui circule en boucle sur les réseaux sociaux. C’est plutôt le genre de choses qui passent inaperçues auprès du plus grand nombre. Il se trouve que j’étais devant mon écran au moment où c’est arrivé. Et, sur le coup, cela m’a fait rudement plaisir : la captation de la reprise de Au cinéma, le titre du duo La chanson du dimanche, par la chorale du collège Reverdy a passé le cap symbolique des 100000 vues sur Youtube. C’est le signe que les mots, les notes, les images que produit la chorale résonnent auprès de nombre d’entre nous.

Marc Leroy dirige la chorale Reverdy, dans la Sarthe, depuis maintenant plusieurs années et monte chaque année un spectacle différent. Les captations sont mises en ligne, titre par titre, après le spectacle.
Je ne saurais dire comment j’ai découvert le travail de Marc et de la chorale, au gré de mes pérégrinations sur le web. J’ai trouvé original le choix des titres et leurs reprises souvent époustouflantes. Mais, ce qui m’a les plus touché, c’est que ces pixels sont le fruit du travail considérable d’un enseignant et de collégiens, qui se dépassent en créant une œuvre collective qui nécessite, pour émerger, du respect, de la tolérance, de la confiance, de la générosité, de la coopération.

La reprise de Au cinéma m’a souvent accompagné lors de l’écriture de L’avenir [des pixels] est entre nos mains pour me redonner du cœur à l’ouvrage. Ce titre plein d’énergie composé par un duo dont j’apprécie le travail avait, comme d’autres titres qui m’ont nourri, le pouvoir de recharger mes batteries. C’est pourquoi je suis heureux de lui donner de l’écho pour propager l’enthousiasme et la bonne humeur dont il est porteur.

Je ne connaissais Marc Leroy qu’à travers le travail qu’il expose en ligne : les titres de la chorale et ses propres compositions (marcleroy.com). Lorsque m’est venue l’idée de mettre en circulation des exemplaires suspendus du livre, j’ai pensé qu’il serait un formidable « passeur » et lui ai proposé de lui faire parvenir un exemplaire. Il a accepté et j’en ai été honoré. Nous avons alors discuté de vive voix et c’est là que j’ai pu mieux cerner l’impact véritable de ce que j’avais découvert sur YouTube et écouté à de nombreuses reprises : l’effet sur les chanteurs de leur participation à la chorale. Marc sème des graines. Parfois, c’est plusieurs années après avoir pris part à la chorale que les chanteurs saisissent les bénéfices de cette expérience pour eux.
Les 100000 vues de l’un des titres de la chorale ne sont pas le fruit d’un buzz éphémère. Elles récompensent symboliquement un travail d’artisan qui s’inscrit patiemment dans une démarche à long terme. Si ce cap me réjouit, c’est aussi parce qu’il m’offre un prétexte pour donner un coup de projecteur à la chorale Reverdy et au travail de Marc que je trouve inspirant, porteur de valeurs dont il me paraît salutaire « d’armer » les jeunes générations.

Tes parents – Vincent Delerm (extrait du spectacle du 20 juin 2013)

Le spectacle du 15 juin 2017 commence à être mis en ligne. Voici Le dernier Homme sur Terre, le premier titre partagé le 27 septembre.

Pour finir, un titre écrit et composé par Marc Leroy : Se sentir vivant (spectacle du 13 juin 2016).


Cliquer pour explorer la chaîne
.

(Mise à jour du 14 mai 2020)
En raison de la crise liée au Covid-19, le spectacle 2020 de la chorale n’aura pas lieu. Marc a néanmoins réuni, pendant le confinement, 51 élèves des chorales des collèges Pierre Reverdy et Simone Veil pour une chorale virtuelle. Beaucoup de travail et de passion à nouveau dans cette performance !
Bonne écoute !

Les chorales virtuelles illustrent, à mes yeux, la puissance de la coopération en ligne autour des projets de création. (Dans L’avenir [des pixels] est entre nos mains, dans le chapitre « Quel avenir pour les pixels de création ? », j’évoque les chorales virtuelles d’Eric Whitacre, dont la première a été mise en ligne en mars 2010. Si vous souhaitez les découvrir, vous les trouverez dans les Enrichissements de la page 181).

——————————————————————————-

Acquérir le livre .
Parcourir les enrichissements du livre.
Explorer les empreintes numériques du livre.
Découvrir les interventions proposées (conférences, ateliers, formations).
Comment soutenir le projet.
N’hésitez pas à nous (re)joindre.

Conférence « Mutations liées au numérique » – quelques ressources

J’intervenais récemment durant six heures devant des étudiants sur le thème des mutations liées au numérique. Six heures pour traiter d’un sujet aussi vaste, c’est assez court. Pendant mon intervention, j’ai évoqué de nombreuses ressources accessibles en ligne. Je les partage ici pour que les étudiants puissent les consulter à leur guise. J’ai choisi de les partager sous la forme d’un article, plutôt que dans un document envoyé par mail pour les rendre facilement accessibles à tous.
Voici donc de quoi prolonger cette journée durant laquelle j’ai eu le plaisir de rencontrer des étudiants attentifs et curieux. Toutes ces ressources font partie des “empreintes numériques” du livre (je les ai déjà partagées sur les réseaux sociaux associés au livre : @timothyduquesne et la page Facebook). Certaines d’entre elles font partie des enrichissements de L’avenir [des pixels] est entre nos mains.
NB : si vous ne deviez lancer qu’une video de cette page qui donne accès à plus de 5h20 de ressources video, celle que je vous recommanderais le plus chaudement serait la conférence d’Eben Moglen située à la fin. Il y est question, à l’heure où les médias qui nous « scannent », du danger qui menace la plus précieuse de nos libertés : la liberté de penser.
Bonne exploration.

Sunday Times – Icons*

The Sunday Times – Icons from Us on Vimeo.

Snowboarding With The NYPD – Casey Neistat

Why videos go viral* – Kevin Allocca (YouTube’s trends manager)

The Power of Thinking Small – Ivan Cash

We Are #WomenNotObjects

Stop Funding Hate

Clip de la campagne lancée en 2016

Article The former CEO of Havas explains why the traditional advertising agency network model could be dead in 10 years*

Extrait de l’article De Lara O’Reilly (Business Insider)

The innovation of loneliness*

The Problem With Facebook*

Facebook Fraud*

How « The Hunger Games » Uses You to Advertise

Extrait du documentaire Generation Like* de Frank Koughan et Douglas Rushkoff

Sachant nos usages en ligne surveillés, nous changeons nos comportements. Social Cooling est un site créé par Tijmen Schep à explorer.

2017 Edelman Trust Barometer – Global Results (crise de confiance envers les médias)

How Youth Navigate The News Landscape (.pdf)

Etude qualitative de Mary Madden, Amanda Lenhart and Claire Fontaine pour la Fondation Knight

Beware online « filter bubbles » – Eli Pariser

The Matrix Inverted – Aral Balkan at Øredev 2016

Beyond the Clouds – Aral Balkan at Globart 2016

Brain Power: From Neurons to Networks*, de Tiffany Shlain


Ce film fait l’analogie entre le web et le cerveau humain et nous invite à agir avec responsabilité pour nourrir ce cerveau mondial que nous nourrissons par chacune de nos interactions et qui nourrit nos propres cerveaux.

Stop Making Murderers Famous

Freedom of Thought Requires Free Media – Eben Moglen at re:publica 2012

* Les ressources marquées d’un astérisque figurent dans les enrichissements du livre. Il y en a de nombreux autres à explorer.

——————————————————————-
Acquérir L’avenir [des pixels] est entre nos mains (version papier ou version numérique à prix libre).
Partager un article est l’une des façons de soutenir ma démarche. D’autres suggestions sur la page Comment soutenir.

Entretien avec Jean-Marc Culiersi (Film : Derniers remords avant l’oubli)

Dans un article récent sur la distribution cinématographique, j’annonçais une conversation avec Jean-Marc-Culiersi (auteur, réalisateur et producteur) à propos de Derniers remords avant l’oubli, le film dont il prépare actuellement le tournage. Elle peut désormais être écoutée ici même et sur la chaîne Soundcloud qui enrichit L’avenir [des pixels] est entre nos mains.
Jean-Marc expose la démarche, engagée pour un cinéma indépendant libre, qui anime la production de ce film à « micro-budget » et les défis qu’elle représente. Il aborde l’ancrage local de ce film dont le tournage aura lieu en Normandie, dans le Cotentin, et les opportunités qu’il représente pour inventer de nouvelles façons d’aller à la rencontre du public et lui faire découvrir des oeuvres.


Enfin, Jean-Marc nous fait part de son regard à propos de L’avenir des pixels et explique ce qui a conduit Les Films du Lion à être à nos côtés pour prendre part au déploiement du projet.

La musique du générique est composée par le talentueux Steven O’Brien (steven-obrien.net)
Steven O’Brien (@_StevenOBrien_) est mentionné page 299 de L’avenir [des pixels] est entre nos mains, en raison de sa démarche inspirante.

——————————————————————————-

Acquérir le livre (version papier ou version numérique à prix libre).
Parcourir les enrichissements du livre.
Explorer les empreintes numériques du livre.
C’est notamment par le biais de ces entretiens que le livre entend être un livre « actif ».
Notre démarche vous parle ? Comment nous soutenir.
N’hésitez pas à nous (re)joindre.

Algorithmes et Liberté

Tristan Nitot, cofondateur de Mozilla Europe (auteur de Surveillance: Les libertés au défi du numérique) et Philippe Vion-Dury, journaliste (auteur de La nouvelle servitude volontaire : Enquête sur le projet politique de la Silicon Valley) étaient conviés, mardi 21 mars, par Le Mouton Numérique à débattre au sujet des algorithmes. La série de rencontres Le Mouton Numérique (@MoutonNumerique) est une initiative lancée par Yaël Benayoun et Irénée Régnauld (auteur du blog Mais où va le Web*). Face au numérique, sommes-nous tous Moutons ? était le thème de la première rencontre :

Les algorithmes font partie des sujets qu’aborde L’avenir [des pixels] est entre nos mains, en particulier dans le chapitre « Notre liberté dans l’océan de pixels » qui commence ainsi : « Notre navigation sur l’océan de pixels est-elle vraiment libre ? Avons-nous réellement le loisir de poser notre regard sur les pixels de notre choix ? N’y a-t-il pas des courants invisibles qui, malgré nous, nous emmènent vers tels ou tels pixels ? Pour pouvoir répondre à ces questions, nous devons comprendre comment les pixels arrivent à nous. (…) »
Philippe Vion- Dury (@PhilGood_Inc) est d’ailleurs mentionné dans ce chapitre et ses articles (Grâce à vos données, on peut tout savoir de vous : voyez par vous-même et Sur Internet, vous êtes les sujets de centaines d’expériences) font partie des enrichissements librement accessibles du livre.

Je recommande également The Filter Bubble: How the hidden web is shaping lives, une conférence d’Eli Pariser (auteur de The Filter Bubble – What the Internet is Hiding from You). Il nous met en garde au sujet des bulles de filtres et de leurs effets depuis plusieurs années maintenant :

Prendre conscience de l’emprise des algorithmes est un premier pas pour les déjouer, faire exploser nos bulles de filtres… et reprendre notre liberté.

——————————————————-

* Irénée Régnauld a publié le 14 mars dernier L’océan de pixels de Timothy Duquesne (et de tous les internautes), un article au sujet de L’avenir [des pixels] est entre nos mains sur Mais où va le Web.
Parcourir les enrichissements du livre.
Explorer les empreintes numériques du livre.
Acquérir le livre (version papier ou version numérique à prix libre).
Nous contacter.

L’avenir [du cinéma] est entre nos mains (#distribution)

Je me suis entretenu cette semaine avec Jean-Marc Culiersi (@jeanmarcculiers), auteur, réalisateur et producteur. Nous avons enregistré une conversation à propos du cinéma et de Derniers remords avant l’oubli, le film dont il prépare actuellement le tournage, qui aura lieu en juin prochain en Normandie. La sortie en salle le mercredi peut s’avérer être une « lutte sauvage », pour reprendre une expression d’une publication récente sur la page Facebook de Derniers remords avant l’oubli. Les Films du Lion, la société de production dont Jean-Marc est co-fondateur, est en train de concevoir pour le film une façon singulière et pleine de sens de rencontrer son public. C’est l’un des sujets de notre entretien sonore, qui sera diffusé sur la chaîne Soundcloud qui enrichit L’avenir [des pixels] est entre nos mains.

En attendant de pouvoir l’écouter, je vous invite à découvrir cet essai en vidéo de @Film_Radar, qui me paraît éclairant sur notre impact et notre responsabilité, comme spectateurs, sur l’avenir du cinéma.

Quels films, quelles histoires souhaitons-nous voir s’épanouir et nourrir notre imaginaire ?

Understanding A Box Office Failure from Film Radar on Vimeo.

——————————————————-

Parcourir les enrichissements du livre.
Explorer les empreintes numériques du livre.
Acquérir le livre (version papier ou version numérique à prix libre).
Nous contacter.

#avenirdespixels à la bibliothèque de l’Esam (Caen)

L’avenir [des pixels] est entre nos mains fait désormais partie du catalogue de la bibliothèque caennaise de l’Ecole Supérieure des Arts et Médias (Esam). Il rejoint les plus de 27 000 documents qui constituent le “fonds de référence et de ressources pour les arts visuels et l’art contemporain du 20e siècle jusqu’à nos jours” de cette belle bibliothèque, située dans les locaux de l’Ecole, sur la presqu’île portuaire de Caen (s’y rendre).
Il rejoint ainsi le catalogue du réseau de bibliothèques de Caen la mer, commun avec celui de la bibliothèque de l’Esam.

Bibliothèque de l’Esam

Un grand merci à David Dronet, enseignant à l’Esam et directeur artistique du Festival Interstice, qui a recommandé à la bibliothèque de l’Esam l’acquisition de L’avenir [des pixels] est entre nos mains.

Parcourir les enrichissements du livre.
Explorer les empreintes numériques du livre.
Acquérir le livre (version papier ou version numérique à prix libre).
Nous contacter.

Notice bibliographique (BnF)