S’informer de façon fiable – Atelier journalisme + Table ronde

Le 17 février 2022, Raphaël Pasquier (rphpr.fr), journaliste, et moi-même animions un atelier de production journalistique. Pendant une après-midi, 10 jeunes du Local Jeunes Plateau de Mondeville, ont pu vivre l’expérience de production journalistique et découvrir rouages de ce métier au sein du studio radio du MediaLab du Wip.
Ils ont travaillé sur la question de la fiabilité de l’information et produit deux sons :
– un micro-trottoir, pour recueillir des témoignages sur la façon dont on s’informe,
– une série de questions à l’attention des intervenants de la table ronde « S’informer de façon fiable aujourd’hui » du 5 mars 2022 (dont la captation est accessible ci-dessous).
En questionnant différentes personnes au gré de leurs pérégrinations à La Grande Halle de Colombelles, ils ont pu – en préparant la sessions de recueil de témoignages et à leur écoute – se questionner sur leur propre rapport à l’information.

Le 5 mars 2022, je recevais Simon Gouin, co-fondateur de Grand Format (grand-format.net), et Gerald Holubowicz (journalism.design) pour une discussion sur le thème « S’informer de façon fiable aujourd’hui ».

Présentation de la table ronde
Être bien informé aujourd’hui est un défi. Certains usages numériques peuvent être toxiques pour la fiabilité de l’information : deepfakes, propagation de fake news, astroturfing, etc. Nous serions entrés dans l’ère de la « post-vérité ». Il semble de plus en plus difficile de distinguer le vrai du faux : la frontière entre fiction et réalité semble n’avoir jamais été aussi poreuse.
Il y a pourtant matière à avoir de l’espoir. Grâce au numérique, nous pouvons entretenir le lien avec un journalisme éthique qui oeuvre pour nous éclairer et des démarches journalistiques salutaires et singulières peuvent émerger et s’épanouir avec notre soutien.
« Quels sont les défis des journalistes et du journalisme ? », « Qui est à même de nous apporter un éclairage de qualité sur le monde ? », « Comment suivre et soutenir le travail de celles et ceux qui se donnent pour mission de nous éclairer ? », « Comment mieux s’informer ? »,…

Pour passer en plein écran, cliquer sur les quatre flèches en bas à droite de la video.
Pour naviguer dans la video, utiliser les flèches : droite pour avancer ➡️ et gauche pour revenir en arrière ⬅️

Ressources mentionnées pendant la table ronde

• À 3’19 – L’enquête Violences en ligne à l’égard des femmes journalistes, réalisée par l’ICFJ (International Center for Journalists) et l’UNESCO (Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture),
• À 5’20- Le documentaire Moneyocracy, écrit et réalisé par Gerald Holubowicz et Jean-Nicholas Guillo,
• À 6’29 – Le media Bastamag,
• À 17’29 – Le livre Bâtonner – Comment l’argent détruit le journalisme, de Sophie Eustache,
• À 17’29 – Bande annonce du film documentaire Media Crash, Qui a tué le débat public ?, réalisé par Valentine Oberti et Luc Hermann,
• À 27’10 – Le portail Presse de la boîte numérique de Caen La Mer,
• À 39’18 – L’interview (en anglais) de Jonas Bendiksen The Book of Veles: How Jonas Bendiksen Hoodwinked the Photography Industry,
• À 40’35 – Comment le photoreporter Jonas Bendiksen a dupé le monde de la photo avec un faux reportage (France Culture, 11 octobre 2021),
• À 48’05 – La rencontre avec la journaliste Laurence Bril sur le thème de la sobriété numérique,
• À 1h03’27 – L’article de Grand Format au sujet du programme Socrate,
• À 1h19’11 – Le média épistolaire La Disparition,
• À 1h20’35 – Soutenir Grand-Format en faisant un don d’un montant libre, via la collecte organisée par J’aime l’info, association qui soutient le pluralisme de l’information et la presse indépendante.

Pour aller plus loin

● L’émission Recherche en cours du 23 septembre 2022 sur le thème « Savoirs incertains et sagesse numérique » à laquelle j’ai été convié par Jean-Marc Galan, chercheur au CNRS, et Marie-Catherine Mérat, journaliste scientifique, aux côtés de Baptiste Kotras, sociologue du numérique. Il y était question des enjeux liés à la circulation de l’information dans l’écosystème numérique.
SYNTH, la newsletter lancée Gerald Holubowicz : tous les mois, un condensé d’informations sur les médias synthétiques,
● Deux sons issus de la liste de lecture consacrée au journalisme, de L’avenir des pixels sur SoundCloud :
• Un des épisodes du podcast de Gerald Holubowicz


• Le mémoire de fin de master de journalisme au Celsa Paris-Sorbonne, de Antonella Francini :


● Le livre Toxic data: comment les réseaux manipulent nos opinions, de David Chavalarias (Éditions Flammarion),
● Le livre L’Élysée (et les oligarques) contre l’info, de Jean-Baptiste Rivoire (Éditions Les liens qui libèrent),
● L’édition 2022 du rapport Digital News Report de l’Institut Reuters, fruit d’une enquête à laquelle ont répondu 93000 personnes dans 46 pays, au sujet de notre relation aux médias et à l’information :
accès au portail,
version .pdf du rapport en anglais,
zoom sur la France.

● La conférence La manipulation de masse à l’ère numérique (8 mars 2019, Caen, dans le cadre du projet interdisciplinaire PandHeMic) de David Colon (Professeur agrégé d’histoire | Sciences-po, centre d’histoire),
● Une conférence de Fabrice Clément, chercheur en sciences cognitives et philosophe, dans le cadre de la journée marathon de la conférence sur le thème de l’information organisée en 2019 par le Club 44 :

● Pour prendre du recul sur notre perception du monde, l’épisode 93 du podcast Sismique de Julien Devaureix : une discussion avec Albert Moukheiber (Docteur en Neurosciences | Psychologue clinicien) au cours duquel il est question de mémoire, de biais cognitifs, d’esprit critique, d’intuition ou encore de libre arbitre :

Pour faire le lien avec L’avenir [des pixels] est entre nos mains

La question principale de l’avenir du journalisme me paraît donc être : qui est à même de nous apporter l’éclairage journalistique dont nous avons besoin pour comprendre notre monde en transition et pouvoir en être véritablement acteurs ? (…) Nous pouvons être pleinement acteurs de l’avenir du journalisme en soutenant les approches que nous jugeons louables et les journalistes qui fournissent un travail de qualité. Nous pouvons faire partie de leurs écosystèmes pour les aider à se développer.

L’avenir [des pixels] est entre nos mains, pages 172 et 174, chapitre Quel journalisme voulons-nous ?)