Numérique et Démocratie. Un an déjà. Et, depuis ? Et, demain ?

Il y a un an jour pour jour, j’accueillais Flore Vasseur et Isabelle Attard (et Marc Meillassoux à distance) pour la journée sur le thème Numérique et Démocratie, dans le cadre de la carte blanche à L’avenir des pixels, 12 jours (du 14 au 25 janvier 2019) pendant lesquels Le Sillon à Caen m’offrait l’opportunité unique de programmer cette salle de spectacles remplie de bonnes ondes.
Flore Vasseur venait prendre part à l’échange à l’occasion de la projection de son film documentaire Meeting Snowden. J’avais convié Isabelle Attard, ex-députée citoyenne de la 5e circonscription du Calvados, pour prendre part à la discussion, persuadée qu’il s’agirait d’un moment d’une grande richesse. Cela a été le cas, au-delà de mes espérances.
Chaque moment de cette journée, dont le thème crucial à mes yeux pourrait n’avoir de cesse d’être documenté tant il y a à dire sur le sujet, reste gravé dans ma mémoire.
Le matin, lorsque je suis allé chercher à la librairie Le brouillon de culture, pour qu’elle puisse les présenter et les dédicacer le soir, les exemplaires de Ce qu’il reste de nos rêves, roman de Flore (sorti quelques jours plus tôt, le 9 janvier) sur la vie de Aaron Swartz, ardent défenseur d’un Internet libre et d’un libre accès à la connaissance envers qui nous sommes tant redevables et qui nous manque cruellement depuis qu’il nous a quittés le 11 janvier 2013.
L’échange en milieu d’après-midi avec Marc Meillassoux qui nous rejoignait par téléphone à la suite de la projection de son film documentaire Rien à cacher.
La conversation – dans une vieille guimbarde – avec Flore, que j’étais allé accueillir à la gare. Seul regret : un trajet trop court pour que nous n’ayons le temps de complètement « refaire le monde ».
La projection de Meeting Snowden, conversation magique entre Birgitta Jónsdóttir (Députée islandaise, fondatrice du Parti pirate islandais), Lawrence Lessig (Professeur de droit à Harvard et pionnier de l’Internet libre) et Edward Snowden (ancien collaborateur de la CIA et de la NSA qui a révélé la surveillance généralisée de la population et des alliés des États-Unis). J’avais déjà vu le film trois fois mais il allait une nouvelle fois me captiver. Vous pouvez le (re)voir ci-dessous.
Notre discussion à trois sur la scène du Sillon diffusée en direct sur Internet (grâce au travail de Franck Calis, producteur transmedia) jusqu’à ce que nous interrompions la diffusion pour une discussion plus intime avec les participants, qui pouvaient alors s’exprimer le plus librement possible sans que ce moment ne fasse l’objet d’une captation autre que celle assurée par nos mémoires respectives. Je nous vois encore tous les 3 assis en bord de scène, une fois le signal du direct coupé.

Bande annonce de Meeting Snowden

Hommage de Lawrence Lessig à Aaron Swartz

Et, depuis ?
Flore Vasseur s’est lancée dans la réalisation d’un nouveau film documentaire : Bigger Than Us (biggerthanus-thefilm.com). On peut, depuis quelques mois, lire ses chroniques empreintes de finesse et de puissance sur le site du journal La Croix.
Isabelle Attard a écrit son livre Comment je suis devenue anarchiste publié le 10 octobre 2019, à la fois témoignage émouvant et d’une grande sincérité, fenêtre sur les coulisses de l’Assemblée nationale et ouvrage pédagogique captivant.
Marc Meillassoux prépare la sortie de son film documentaire Disappear, deuxième volet de Rien à Cacher, dont la campagne de financement participatif, à laquelle j’ai été ravi de contribuer, s’est achevée avec succès en juin dernier.
Edward Snowden a publié Mémoires Vives, paru en France le 19 septembre 2019.
Pour ma part, je continue à creuser le sillon en mettant toute mon énergie pour éclairer, de différentes façons, sur les enjeux liés au numérique.

Flore, Isabelle, Marc, nos routes se croiseront à nouveau car nous n’en avons pas fini de contribuer à faire en sorte que le numérique, qui semble chaque jour s’éloigner de cette voie, reprenne le chemin de l’idéal démocratique, de la protection de nos libertés et de son utopie des débuts brillamment incarnée par Aaron Swartz. En attendant, merci pour les moments déjà partagés et pour vos oeuvres éclairantes.

Ce qu’il reste de nos rêves de Flore Vasseur et Comment je suis devenue anarchiste d’Isabelle Attard


————————————-
Vous souhaitez m’aider à continuer à creuser le sillon ? Comment soutenir.