Les pixels solidaires de Julia Montfort

Dans le flot d’images que des recommandations, des choix en conscience de ma part, mes abonnements, le hasard ou des algorithmes place devant mes yeux, je tiens à donner un coup de projecteur sur une série : Carnets de solidarité, série documentaire réalisée par Julia Montfort (Twitter : @CarnetsdeS).
Dans l’océan de pixels infini dans lequel nous sommes immergés, il me paraît crucial de mettre en lumière et de favoriser l’émergence et le déploiement de pixels porteurs de vie, porteurs de réflexion, porteurs de tolérance et d’espoir.
C’est notamment pour cela que j’ai lancé la chaîne sur laquelle je réunis une sélection de mes découvertes sur Vimeo.
C’est aussi dans cet esprit que tiens à faire connaitre Carnets de solidarité, malgré ce qui constitue à mes yeux le seul défaut de la série : son mode de diffusion actuel (sur YouTube exclusivement). Pour mieux comprendre ce bémol de ma part, je vous renvoie vers Notre attention façonne le monde (et en particulier les articles YouTube : confessions d’un repenti ou encore YouTube, the Great Radicalizer).
Néanmoins, faisant abstraction du fait que la série ne soit pas (pour le moment) intégralement accessible sur des plateformes plus respectueuses de notre attention et de nos données, je la suis depuis la mise en ligne de son premier épisode le 21 mars dernier, voire un peu avant puisque sa réalisatrice en avait annoncé avant la production, notamment par le biais d’une campagne de financement participatif qui a pris fin en novembre 2018. Depuis, j’ai regardé l’ensemble de la série au fur et à mesure que de nouveaux épisodes étaient rendus disponibles. Épisode après épisode, Julia Montfort documente notre monde en mouvement avec un regard bienveillant. Elle utilise sa caméra, guidée par son intuition, ses rencontres et sa détermination, pour nous rendre témoins et acteurs. Elle fait également preuve d’un courage notable, à l’heure où de trop nombreux propagateurs de haine agissent de façon “décomplexée”.
Notre avenir est, par essence, incertain. Ce que nous sommes à même d’anticiper, à l’aune des lois qui se succèdent ou de la défiance et de la division que certains médias et éditorialistes contribuent à propager au sein de notre société, peut légitimement ne pas nous plonger dans un enthousiasme débordant. Pourtant, quand nous nous mettons à zoomer, à prêter attention aux signaux faibles, quand nous regardons à hauteur d’humain, l’histoire est déjà bien plus belle. C’est à cette histoire-là que je préfère aujourd’hui donner de l’écho : une histoire empreinte de solidarité, une histoire dans laquelle la coopération est vue sous un bon oeil, une histoire dans laquelle autrui n’est pas perçu comme une menace mais simplement un autre que soi sur le même bateau. Les récits contribuent à façonner le monde. C’est pourquoi, quand on voit le travail de Julia Montfort et ce qu’il nous donne à voir de notre monde, nous avons de quoi nous nourrir d’espoir.
Les Carnets de solidarité, s’ils étaient des carnets de papier, ne seraient pas issus de la chaîne de fabrication d’un grand acteur industriel ; ils seraient le fruit du travail d’un artisan passionné. Je vous invite à découvrir ce travail, si vous ne le connaissez pas encore.
Si les 6 épisodes – à ce jour – de la série méritent notre intérêt et notre attention, voici mes 4 coups de coeur. Vous pourrez découvrir les autres épisodes sur la chaîne YouTube de Julia Montfort… et vous y abonner.
Bon visionnage !

Épisode 1 – J’AI VÉCU 2 ANS AVEC UN DEMANDEUR D’ASILE
Description de l’épisode sur la chaîne : “Ce premier épisode est un carnet de bord. Julia Montfort raconte le chemin exaltant et parfois complexe qu’est la rencontre de l’autre. Pendant près de deux ans, elle a filmé des fragments de son quotidien d’hébergeuse solidaire. Avec son mari Cédric, elle a agi contre la loi jusqu’à ce que le « délit de solidarité » soit en partie assoupli à l’été 2018.
Cet épisode, c’est aussi une voix que la journaliste et réalisatrice souhaite porter. Celle d’Abdelhaq demandeur de refuge tchadien qui a bravé tous les dangers pour survivre et se heurte aujourd’hui à la pulsion de murs qui gagne l’Europe.

Épisode 1

Épisode 4 – LE JOUR OÙ TOUT A CHANGÉ (Marie France Cohen)
Description de l’épisode sur la chaîne : “Lorsqu’il arrive à Paris, Mohammad Ewaz, réfugié afghan est en morceaux. Il commence à perdre espoir et survit dans un foyer sordide. Un jour, Marie France Cohen, fondatrice de la marque pour enfants Bonpoint et du concept store MERCI décide de l’accueillir dans son hôtel particulier, à deux pas de la Tour Eiffel. La rencontre de deux mondes…

Dans cet épisode lumineux, au détour d’une phrase, Marie France Cohen évoque l’un des pouvoirs de la narration et des oeuvres, celui de nous rapprocher : « On a appris à se parler, et beaucoup grâce aux films (…) ».

Épisode 5 – ILS SAUVENT DES EXILES DE LA NOYADE « Des ailes pour témoigner »
Description de l’épisode sur la chaîne : “Le 25/10/2019, l’Union Européenne a rejeté le texte renforçant le sauvetage des exilés, notamment en Méditerranée. Il prévoyait la mise en place de corridors humanitaires et l’abolition du délit de solidarité. En marge de ces décisions politiques, des citoyens ont décidé d’agir. « Des ailes pour témoigner » raconte le combat de José Benavente, pilote bénévole qui repère les embarcations en détresse en Méditerranée centrale. Depuis le lancement des missions en mai 2018, l’ONG Pilotes Volontaires a opéré 82 vols et permis de secourir plus de 6000 personnes.
Découvrir l’association Pilotes Volontaires.
Soutenir Pilotes Volontaires.

Épisode 6 – ENFANTS, ADOS: L’ÉVEIL À L’HOSPITALITÉ
Description de l’épisode sur la chaîne : « A Saint Etienne, un couple a choisi de sensibiliser ses enfants à l’hospitalité.
C’est ainsi que Maya 8 ans et ses frères Gaetan et Romain, respectivement 12 et 15 ans ont vu arriver chez eux Djibril et Lamine, deux adolescents en exil
. »


Pour aller plus loin :
Découvrir l’ensemble de la série Carnets de solidarité et la suivre.
Soutenir le travail de Julia Montfort.
Écouter l’entretien de François H. de Beaulieu (créateur de l’émission Il se passe quelque chose d’extraordinaire dans le monde) avec Julia Montfort :

Julia Montfort a de beaux projets pour 2020 et va continuer à aller, de différentes manières, à la rencontre du public. A suivre…

—————————————
Cet article vous a intéressé-e ? N’hésitez pas à le faire connaître.
Partager mes publications est l’une des façons de soutenir mon travail. On peut le faire de différentes manières : avenirdespixels.net/commentsoutenir
—————————————