infos@avenirdespixels.net

Le Calvados

Le projet Avenir des pixels est nativement international et les enjeux qu’il soulève sont universels. Pour prendre son envol, il s’est ancré localement dans le Calvados.

Ecriture et impression

Le livre lui-même a en grande partie été écrit à la bibliothèque du centre-ville de Caen. Une fois le livre écrit, il semblait évident de faire notre possible pour faire imprimer le livre en France et, idéalement, dans le Calvados (l’avenir [de nos territoires] est entre nos mains). Nous avons contacté Corlet Imprimeur, une entreprise fondée en 1961 et basée à Condé-sur-Noireau, dans le Calvados. Nous lui avons fait part de notre projet et ce que nous avons découvert sur sa façon de travailler nous a conquis : son souhait de s’inscrire dans une démarche à la fois durable et innovante, mais aussi l’amour du travail bien fait qui anime chaque personne que nous avons rencontrée au sein de l’entreprise.

image 2

Nous lui avons donc confié la mise en page du livre, puis l’impression des exemplaires. Nous avons même pu assister à cette étape au cours de laquelle les mots et les idées deviennent l’objet que les lecteurs auront entre les mains.

Au cours d’une conversation, Jean-Luc Corlet, PDG du Groupe Corlet, nous a éclairés sur les grandes lignes de l’histoire du groupe et nous a fait part de son regard sur la mutation du secteur de l’imprimerie et de l’édition.

Le projet a continué a s’ancrer dans le Calvados.

C’est à Caen que Timothy a découvert les cafés suspendus, une démarche solidaire, qui a inspiré l’idée de l’adapter à l’univers du livre en lançant les livres suspendus. Plusieurs exemplaires ont été mis en circulation, auprès d’artistes, d’enseignants, d’associations du Calvados.
Isabelle Attard, Députée citoyenne du Calvados est devenue l’une des premières lectrices du livre et a organisé notre premier Café des pixels, dans le cadre de « La Démocratie en marche » la marche qu’elle a organisé en avril 2016 dans sa circonscription.
Les lectrices et lecteurs que compte le livre dans le département sont d’un soutien précieux pour le projet.

Dans les médias locaux

La première interview télévisée à propos du livre a été conduite par Jan-Lou Janeir et Laurent Quembre, journalistes, présentateurs de Normandie Matin*. Leur accueil, ainsi que celui de toute l’équipe a été des plus chaleureux.
Par la suite, c’est l’équipe de la radio temporaire Radio Tou’Caen, projet porté par l’association Zone d’ondes, et qui émettait depuis Caen, qui a reçu Timothy pour une conversation au sujet de L’avenir des pixels. Ce fut un moment agréable partagé avec une équipe animée de l’envie de créer des rendez-vous de qualité au sein d’un projet porteur de sens.
(pour revoir / ré-écouter ces émissions, voir la page L’auteur)

Si le projet n’a évidemment pas de frontières géographiques, il continue néanmoins de déployer ses ailes dans le département qui l’a vu naître. Cette page a pour vocation de documenter ses principales avancées dans sur ce territoire à la fois paisible et accueillant et dynamique et tourné vers l’avenir.

* diffusée à 10h15, les lundi, mardi, jeudi et vendredi, sur les antennes de France 3 Haute-Normandie et France 3 Basse-Normandie, et sur internet.